Essai d'intégrité à faible déformation

Un essai d'intégrité de pieu est un essai rapide, réalisé avec un marteau à main et un capteur placé sur le pieu. Un tel essai permet de :

  • Mettre en évidence des défauts dans le pieu, tel que des fissures, des vides, des rétrécissements ou des inclusions de sol,
  • Déterminer la longueur d'un pieu.

Nous réalisons deux types d'essais d'intégrité à faible déformation : l'essai d'intégrité par réflexion et l'essai d'impédance mécanique. Ces deux essais sont décrits ci-dessous.

Essai d'intégrité par réflexion

L'essai d'intégrité par réflexion est réalisé en frappant la tête du pieu à l'aide d'un marteau à main, alors qu'est mesurée la vitesse de la tête du pieu (v) à l'aide d'un capteur fixé à la tête du pieu.

L'impact du marteau crée une onde de choc qui se propage à travers le pieu. Le signal est enregistré et analysé en utilisant les principes de la théorie de l'onde unidimensionnelle en milieu élastique.

L'essai d'intégrité par réflexion est également appelé la méthode d'écho, l'essai d'intégrité, l'essai SIT ou l'essai PIT.

Essai d'impédance mécanique

L'essai d'impédance mécanique s'accomplit selon les mêmes principes que l'essai d'intégrité par réflexion, à la différence près que la force générée par le marteau (F) est recueillie.

La mesure de la force permet d'estimer la section de la tête du pieu ainsi que de réaliser une analyse fréquentielle du signal.

L'essai d'impédance mécanique est aussi appelé la méthode par impédance ou la méthode impulsionnelle "MIMP".

Un essai d'intégrité à faible déformation est capable de :

  • Déterminer la longueur du pieu

    Typiquement, la longueur du pieu peut être estimée jusqu'à un rapport L/D de 30, où L et D sont la longueur et le diamètre du pieu, respectivement. Ce rapport est indicatif et dépend, entre autres, des conditions de sol.

  • Déceler une anomalie potentielle du béton

    Un essai d'intégrité à faible énergie est capable de détecter fissures, vides, strictions, bulbes ou inclusions de sol. On estime que la résolution minimale de détection est 20% de changement de caractéristiques du pieu (qualité du béton et/ou section) sur une longueur de 0,8 m.

  • Estimer la section de la tête du pieu (essai d'impédance mécanique seulement)

    En comparant les signaux de force et de vitesse dans le domaine temporel, nous pouvons estimer la section de la tête du pieu.

Les principales limites de l'essai d'intégrité à faible déformation sont :

  • L'essai n'est pas capable de déterminer la capacité portante du pieu

    Un essai d'intégrité à faible déformation ne peut pas évaluer les caractéristiques de charge-enfoncement d'un pieu. Seul un essai de chargement, tel l'essai dynamique, en est capable.

  • La performance de l'essai est réduite pour des rapports L/D élevés

    Bien que cela dépende des conditions de sol, le signal est généralement représentatif du pieu pour un rapport L/D inférieur à 30, où L et D sont la longueur et le diamètre du pieu, respectivement.

  • L'essai ne peut évaluer le pieu en dessous d'une fissure

    Si une fissure est détectée à une certaine profondeur, l'onde de choc est bloquée et l'essai ne peut évaluer la qualité du béton en dessous de la fissure.

Pour toute question, remarque ou demande de devis, n'hésitez pas à prendre contact avec nous.

Nous réalisons l'essai d'intégrité par réflexion d'après la norme NF P 94-160-2 et l'essai d'impédance mécanique selon la norme NF P 94-160-4. De plus, les deux types d'essais sont exécutés en respectant la norme américaine ASTM D5882. En outre, les prescriptions anglaises reprises dans "ICE Specification for Piling and Embedded Retaining Walls" (3e édition, chapitres B15-C15) sont également suivis. Nous sommes basés en Belgique et disponibles également dans les pays voisins : les Pays-Bas, le Luxembourg et la France.